Alimentation la veille d’une compétition

La veille d’une compétition, il est important de faire le plein de glucides pour avoir suffisamment de glycogène dans nos muscles afin de bien performer. Ce n’est pas seulement le déjeuner précédant la course et le dernier souper avant la compétition qui sont importants. Il faut s’assurer de manger tout au long de la journée des aliments qui nous conviennent et que l’on peut bien digérer. Contrairement à ce que certaines personnes croient, il n’est pas nécessaire de manger un gros plat de spaghetti la veille de la compétition. En fait, on ne doit pas nécessairement manger des pâtes, puisque du riz, du quinoa, du couscous, du pain et une pomme de terre sont aussi des sources de glucides adéquates. Tout ce qui importe c’est que vous mangiez un repas que vous aimez, que vous allez bien digérer et qui est facile à cuisiner ou à se procurer afin que vous puissiez manger votre repas pré-course avant chaque compétition peu importe où vous compétitionnez.

carbo loading

Michael Lovato

Il mange une grande quantité de pizza deux jours avant la compétition pour faire le plein de glucides.

La veille de la course, il ne mange pas différemment, mais il soupe plus tôt qu’à l’habitude (environ 17 :00). Il mange habituellement des pâtes avec une sauce aux tomates et son souper contient environ 1 000 calories. Il mange des M&M’s et/ou des biscuits en soirée.

Mary Beth Ellis

Déjeuner : œufs et légumes

Collation : fruits

Dîner : Sandwich et salade

Souper : œufs et légumes

Chris Lieto

Tout dépendant comment il se sent la veille de la compétition, Chris Lieto mange du poulet, du brocoli, du pain, du riz et/ou de la pizza.

Julie Dibens

Julie Dibens mange plus deux jours avant la compétition, mais elle mange autant qu’à l’habitude la veille de la course, car elle ne veut pas se sentir pleine.

Déjeuner : Bagel (1/2 avec beurre d’arachide et ½ avec fromage à la crème)

Dîner : Sandwich

Souper : Riz, patate douce et protéine (viande ou poisson)

Linsey Corbin

Linsey Corbin mange beaucoup en avant-midi et au dîner, mais elle mange moins au souper. Elle s’assure ainsi de faire le plein de glucides et peut bien dormir sans être incommodée par un ventre trop plein.

Déjeuner : 3-4 œufs, avocat, salsa, pain, café, patates et occasionnellement une pâtisserie

Collations (tout au long de la journée) : yogourt, granola, beurre d’arachide et confiture, mélange de noix et de fruits séchés, pretzels

Dîner : Sandwich à la dinde avec pain aux grains entiers, fromage Suisse et  avocat, légumes, croustilles, fruit, biscuits aux brisures de chocolat

Souper : Poitrine de poulet, patate douce avec fromage cottage, légumes grillés, quinoa et chocolat noir

Joe Gambles

Joe Gambles s’assure de limiter sa consommation d’aliments avec beaucoup de fibres 48 heures avant le triathlon afin de ne pas être incommodé par des douleurs aux ventres durant la compétition.

Il mange beaucoup de riz et de pommes de terre. Également, ce triathlète mange souvent de la crème glacée Ben & Jerry la veille de la course !

Heather Wurtele 

Souper : purée de pommes de terre, patates douce, carottes et rutabaga, épinard et poisson, boisson sportive et électrolytique et beaucoup d’eau

Amanda Lovato

Elle mange un gros déjeuner et mange moins au dîner et mange très peu au souper.

Souper : Shake protéiné avec 2 bananes et beurre d’amandes (elle préfère consommer des aliments sous forme liquide)

Matty Reed

Déjeuner : pain et œufs

Dîner : Sandwich et salade

Souper : Pizza hawaïenne (jambon et ananas), salade grecque, boisson protéinique et biscuit ou sandwich à la crème glacée

Johanna Lawn

Déjeuner : Pain avec beurre de sésame et banane

Collation : Scone ou muffin

Dîner : Pâte avec ketchup

Souper : Pizza

Sarah Groff

Olympienne aux Jeux Olympiques de 2012

Souper : Pizza sans fromage avec pesto, prosciutto et légumes

Rasmus Henning

Vainqueur triathlon Abu Dhabi 2012 et Olympien 

Souper : Poisson (il ne digère pas bien la viande rouge), riz et pain pita

Mirinda Carfrae 

Championne du monde Ironman 2012

Souper : riz avec poulet et sauce tomate

T.J. Tollakson

Vainqueur Ironman Lake Placid 2011

Souper : filet mignon, patate douce avec beurre et cassonade, pain avec beurre, riz brun avec beurre et gâteau aux carottes

Heather Jackson

Vainqueur Ironman Wildflower 2012 

Heather Jackson ne mange pas d’aliments à base de farine (ex. muffin, pain, pâtes)

Souper:

Salade d’épinard avec piments, carottes, champignons, oignions, poids mange-tout, tomates et vinaigrette à base de yogourt

Steak ou poitrine de poulet, grosse patate douce avec cassonade

Ben Hoffman 

Vainqueur Ironman St-George 2012

Ben Hoffman mange un déjeuner comme souper.

Souper : Gaufre à la farine de Sarazin, yogourt nature, beaucoup de fruits, beurre d’amande et sirop d’érable et œufs brouillés

Meredith Kessler

Vainqueur Ironman St-George et Cœur d’Alene 2012

Souper: Salade avec tomates, concombres et vinaigrettes aux tomates

Poitrine de poulet grillé et patate douce, coupe de beurre d’arachide au chocolat noir Reese’s  

Fraser Cartmell

Vainqueur Ironman Grande-Bretagne 2010

Cartmell accorde une grande importance à ce qu’elle mange la veille des compétitions, car elle ne digère pas certains mets.

Souper : Poitrine de poulet grillé, riz blanc, légumes grillés avec un peu d’huile d’olive et un peu de fromage râpé

Chris « Macca » McCormack

Champion du monde Ironman

Souper : Lasagne (Macca est superstitieux et mange toujours ce repas la veille des compétitions)

Michael Raelert

Champion mondial 70.3

Trois jours avant la compétition, il mange beaucoup d’aliments riches en glucides tels que des nouilles, du riz et de la pizza.