70.3 Tremblant recap & Comment s’améliorer en vélo

Il y a un an de cela, le 70.3 de Tremblant était mon premier 70.3 en tant que Pro et seulement mon deuxième 70.3 à vie. Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’avais toujours un petit doute si j’avais pris la bonne décision d’arrêter les triathlons ITU (avec sillonage) pour faire du triathlon de longue distance. Le résultat était satisfaisant : 4 :10 et 13e position. Toutefois, bien que j’avais mené en vélo pendant plusieurs kilomètres, mon temps de vélo de 2 :19 était très loin du temps de Sanders de 2 :03 et du temps des autres triathlètes qui étaient autour de 2 :06-2 :07. C’était plutôt décourageant de constater l’écart de temps entre les meilleurs triathlètes et moi mais c’était aussi, en même temps, une source de motivation pour m’améliorer en vélo.

 

Cette année, mon temps à l’arrivée était de 4 :04 et mon temps de vélo était de 2 :10 :31, soit 9 minutes de plus rapide que l’année dernière. Je suis toujours loin du temps de 2 :02 :29 de Sanders mais mon temps est similaire à celui de plusieurs très bons cyclistes dont Trevor Wurtele (2 :08 :26), Chris Leiferman (2 :07 :12), Cody Beals (2 :08 :54), Taylor Reid (2 :10 :55).

 

Plusieurs facteurs expliquent cette progression en vélo. Premièrement, cette année, j’avais la confiance de pousser en vélo. Cette confiance vient majoritairement des entrainements de vélo que j’ai fait dernièrement en vélo ainsi que du 70.3 de Raleigh durant lequel j’avais décidé de tout donner en vélo pour tester mon niveau dans cette discipline (http://triathlonmagazine.ca/feature/antoine-j-desroches-learned-ironman-70-3-raleigh/).

JulienheonDSC_6322

(photo de Julien Heon)

Deuxièmement, ma façon de m’entraîner est complètement différente à celle de l’année précédente. En effet, cet hiver, j’ai majoritairement fait des intervalles très courts et à haute intensité et j’ai aussi suivi un plan de musculation spécifique pour le cyclisme qui incluait des exercices à haute charge mais à basse répétition (https://leblogdutriathlete.com/2015/12/15/cest-la-saison-de-la-musculation/). Toutefois, plus la saison approchait, plus mes intervalles devenaient long et à une intensité similaire à celle d’un 70.3.

 

Troisièmement, j’ai accordé une attention très particulière cette année à mon équipement et mon positionnement. J’ai pris beaucoup de temps et d’argent (parce que bien que j’ai le support de commanditaires je dois quand même payer pour une partie de mon équipement) pour pouvoir sauver du temps en étant plus aérodynamique. Mon nouveau Garneau Gennix Tr1, avec changement de vitesse électronique, est définitivement plus aérodynamique de mon ancien vélo et le fait d’opter pour une roue pleine cette année fut la bonne décision. Avec l’aide de Garneau et Alphamantis, on a testé ma position en vélodrome pour être le plus aérodynamique possible. On a constaté qu’une position avec les avant-bras levées était la meilleure pour moi. J’ai aussi testé une dizaine de selles avant de finalement trouver une selle qui me convenait (cobb saddle Max). Également, le fait d’avoir un powermeter (polar keopower) m’a permis de ne pas trop pousser au début du vélo, comme je l’avais fait l’année précédente, et de mieux gérer mon effort.

mt trimes

70.3 Tremblant 2015

13495381_1142089279168059_359786173844801135_o

70.3 Tremblant 2016 (photo de Trimes)

Quatrièmement, cette année j’ai opté pour système d’hydratation plus aérodynamique et plus léger. J’ai remplacé ma bouteille sur le cadre par une bouteille aéro et j’ai enlevé la bouteille derrière la selle pour être plus léger dans les côtes. Bien que cette décision m’a aidé à être plus rapide en vélo, je crois que cela m’a toutefois nuit puisque ma bouteille aéro est tellement difficile d’accès que je ne l’ai pas utilisé et je n’ai pas bu assez. Également, j’ai dû prendre du gatorade à la station d’eau étant donné que j’avais seulement une petite bouteille avec ma boisson énergétique sur mon vélo, est cela m’a donné de grosse crampes à l’estomac en course à pied. J’avais tellement mal que j’avais de la difficulté à courir, donc les quelques secondes sauvées en vélo ne valaient pas les minutes perdues en course à pied.

 

Donc pourquoi j’écris tout ceci?

Tout d’abord, c’est pour vous donner quelques conseils pour que vous puissiez, vous aussi, vous améliorer en vélo, mais c’est surtout pour montrer que tout est possible si on s’applique et que l’on travaille très fort, mais surtout si l’on croit en soit. Lorsque l’on se donne des objectifs qui peuvent sembler inatteignables, de nombreuses personnes vous diront que ce n’est pas possible et que ça ne vaut même pas la peine d’essayer. C’était le cas pour moi quand j’ai décidé de faire des 70.3s au lieu des courses avec sillonage. Étant donné que j’étais un bon nageur et pas un très bon cycliste ni coureur c’était un bon format de course pour moi puisque je pouvais faire parti du premier peloton en vélo et dû à l’effet de sillonage c’est plus facile de rester avec le peloton. Beaucoup de gens, incluant mon entraineur à l’époque, croyaient que ce n’était pas une bonne idée de faire des 70.3s puisque je n’étais pas un bon cycliste. Mais avec beaucoup d’acharnement j’ai pu convertir cette faiblesse en force. C’était aussi le cas lorsque j’ai commencé les triathlons avec sillonage. Je n’étais pas un bon nageur, encore moins en eau libre, et j’avais de la difficulté à sortir avec les premiers en natation donc j’étais dans un peloton à vélo à l’arrière. J’ai mis toute mon énergie pour améliorer ma technique, mais surtout ma confiance en soi en natation en eau libre, et la natation est devenue ma force.

 

Donc, peu importe si vous voulez participer à votre premier triathlon initiation, votre premier triathlon avec sillonage, votre premier Ironman ou si vous voulez devenir Pro, l’important ce n’est pas ce que les gens autour de vous pensent et disent, l’important c’est que vous croyez en vous. Si vous avez confiance que vous pouvez atteindre votre objectif et si vous donnez tout ce que vous avez, vous allez accomplir de grandes choses.

 

« Reach for the moon. Even if you miss, you’ll land among the starts. »

  • Norman Vincent Peal

Voici quelques photos et une description du déroulement de la course.

JulienheonDSC_5654

photo par Julien Heon

En prenant les devants en natation je voulais prendre le plus de temps possible aux moins bons nageurs. Cela m’a permis de prendre les devants en vélo jusqu’au kilomètre 40-45, jusqu’à ce que Sanders me dépasse. Chris Leiferman m’a ensuite dépassé dans le chemin Duplessis et Trevor Wurtele a terminé le vélo juste derrière moi.

13497721_1141893425854311_1951795848269604880_o13528164_855166144616414_3129154004027937608_o

13518070_10157040953950510_2143510387_o

photo par Nick Latouche

Dès le début du vélo j’ai laissé Paul Matthews prendre les devants pour ne pas trop dépenser de l’énergie au début du vélo comme l’année dernière. Au début de la 117 j’ai pris la tête en encourageant Matthews pour que l’on prenne du temps aux autres triathlètes. Par contre j’ai constaté (avec la moto avec les écarts sur un tableau) que je lui prenait du temps. Sanders m’a dépassé à environ 40-45 km et m’a encouragé. Ensuite Chris Leiferman m’a ensuite dépassé dans le chemin Duplessis et Trevor Wurtele a terminé le vélo juste derrière moi.

image6

Fin du vélo; Sanders est plusieurs minutes devant, Chris Leiferman n’est pas très loin devant moi et Trevor Wurtele est tout juste derrière moi.

image5

Peu de temps après la transition, Trevor me dépasse, j’essaie de m’accrocher pour quelques instants mais sans succès. Trevor terminera en deuxième position.image4image1

Les crampes à l’estomac me font souffrir mais je tente de m’accrocher à ma 4e position.

image3

Je me fait dépasser par plusieurs personnes au retour du Petit Train du Nord. J’ai vraiment tout donné durant la montée du village pour terminer en 8e position et ainsi faire partie du « prize money » mais Jarrod Shoemaker m’a dépassé juste avant la descente.

image2

« To give anything less than your best, is to sacrifice the gift. »

  • Steve Prefontaine
Advertisements

9 réflexions sur “70.3 Tremblant recap & Comment s’améliorer en vélo

  1. Très inspirant. Merci de se partage. Je meurs d’envie de savoir avec qui et comment tu as réussi a te rendre dans la cat. Pro.
    Je suis a mes débuts, c’est la catastrophe en nage… J’ai 37 ans déjà et malgré tout j’ai ce rêve fou de vouloir un jour me classer Pro… Si je peux rencontrer les bons coach et poursuive avec cette croyance et détermination, nous y verrons bien; ce sers la lune ou les étoiles:)

  2. Salut Antoine!
    Encore une superbe course et merci pour ces bonnes explications 😉
    Je cherche également à progresser en vélo cette saison et j’ai aussi décidé d’incorporer de la musculation dans mes entraînements! Je ne fais pas encore des séances avec des charges lourdes mais j’ai commencé par un gros programme de PPG (préparation physique générale) avec des séances courtes mais intenses! Et je sens vraiment la différence…
    Le plus surprenant, c’est qu’elle se fait dans les 3 disciplines car même si je m’entraîne moins en course à pied, c’est finalement dans cette discipline que j’ai le plus progressé.
    J’incorpore maintenant petit à petit des intervalles plus courts dans mes séances bike alors j’espère, tout comme toi, voir les bons résultats arriver 🙂
    En tout cas, félicitations à toi pour cette belle perf et bonne progression!
    KEEP GOING!
    A bientôt,
    François

  3. Super reportage de ta part. Merci des conseils !!! je crois que mon entrainement cet hiver sera chargé !!!! Lache pas , tu nous représente TRES bien !!

  4. Salut & bravo!
    La différence de positionnement sur le vélo de CLM entre 2015 et 2016 est très impressionnante et représente autant de secondes « gratuitement » gagnées…
    Intéressante ton approche de la musculation, ça laisse à réfléchir…

    Good luck,
    Charly – Opentri.fr

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s